Loading...
Tout avoir et savoir sur le divorce
Association pour aider les personnes concernées par un divorce : Avant, Pendant et Après
  1. Accueil
  2.  / 
  3. Autres
  4.  / 
  5. Pour du gratuit en divorce

Pour du gratuit en divorce

Lieux pour avoir des consultations gratuites avec des avocats acceptant d’aide juridictionnelle

Divorcé(e)s de France, association 1901,  a besoin des adhésions pour pouvoir fonctionner car elle ne fait pas de politique (donc ne reçoit pas de subventions)

Elle est destinée surtout aux classes moyennes, celle qui paie des impôts et n’a droit à rien et nous les aidons à ne pas se faire avoir au niveau 1) de la qualité et 2) des honoraires.

Elle essaye constamment de faire moins cher, mais gratuit on vous laisse essayer. Les files d’attente des consultations gratuites ressemblent à celles de pôle emploi, allocations familiales urgences à l’hôpital etc.

Si vous avez moins de 1400 €/mois de revenus, merci de vous adresser aux services étatiques ou aux avocats des partis politiques : en marche, PS, France insoumise, Ecolo, Communiste, parti de gauche, etc. (noms auprès des permanences locales)  qui se feront une joie de vous aider gratuitement puisqu’ils ont voté la loi qui impose que des avocats fournissent des heures de travail peu rémunérées, voire gratuitement et qui forcément impacte les honoraires que d’autres doivent payer très cher pour compenser les pertes dues par les AJ ; sinon beaucoup d’avocats seraient en faillite.

Avec l’association, vous aurez un service d’informations, de documentation,  de prévention etc. rapide et efficace qui dépanne et vous oriente, si besoin, vers l’avocat qui nous semble le plus compétent en rapport qualité/prix pour votre cas.

Faut-il avoir ou pas l’aide juridictionnelles (ou juridique) ?

Environ 50 % des divorces sont à l’aide juridictionnelle (dite AJ).

L’AJ partielle (et le tarif réglementé qui va avec) est accordée en dessous de revenus (imposables) de 1400 € par mois (base 2016), augmentés de 180 à 113 € par enfant (et qu’importe si vous êtes ou pas propriétaire par ailleurs de votre domicile et autres biens).

L’aide est totale en dessous de 1000 €/mois et partielle jusqu’à 1500 €/mois

Pour + de détails cliquez sur : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F18074.xhtml

Egalement sur : http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1622414/le-bareme-de-l-aide-juridictionnelle-pour-2017?xtor=ES-24-[la_recap_de_la_semaine_du_20012017]&hashKey=&een=38f88ba7a08d44ba615a5feaea5ea594&seen=6Le barème de l’aide juridictionnelle pour 2017

Les avocats se méfient des AJ, car ils perdent de l’argent avec elles (vers 600 à 1000 euros) et ce sont trop souvent des clients difficiles, fantasques, impolis, etc.

En revanche, avoir l’AJ est un grand avantage pour l’usager qui est alors considéré comme nécessiteux et aura donc des pensions à recevoir au lieu d’en payer, etc.

Avoir l’AJ c’est augmenter vos chances d’au moins 50 % ! Une épouse qui a l’ AJ contre son mari qui ne l’a pas, aura quasi systématiquement une pension pour elle, le domicile et ne paiera pas pour ses fautes, même si son avocat est un avocaillon… Les juges ont une compassion pour qui ne travaille pas (même si par fainéantise).

Les AJ font facilement appel et cassation et gagnent souvent contre le conjoint qui ne l’a pas. Et c’est quasi gratuit pour elles. Pourquoi s’en priveraient – elles ?…

Il faut le savoir et il serait dommage de payer cher un avocat quand on peut avoir l’ AJ. Si vous êtes l’épouse vous risquez que votre mari clame que vous êtes une dissimulatrice, etc. car vous payez votre avocat alors que vous évoquez des revenus vous permettant l’ AJ !.. Cette répartie devant un tribunal aura des conséquences. On ne prend pas du « luxe » quand on dit qu’on est dans le besoin pour quémander des pensions !..

En revanche, il est difficile de trouver un avocat qui accepte l’ AJ car bien des services de l’ AJ exigent d’avoir un écrit de sa part. L’ennui est que ce sont les clients de classe moyenne, payant environ 150 à 220 €/heure + TVA, qui compensent pour les AJ, sinon la majorité des avocats seraient en faillite…

Dans ces conditions les avocats chevronnés refusent souvent de travailler au tarif de l’ AJ. Souvent ils rétrocèdent cela à un stagiaire.

Malgré tout, avoir l’ AJ est un bonus.. et ne pas la demander quand on peut l’avoir est une importante perte de chances.

Au  sujet des montants des ressources, diverses informations, cliquez sur www.service-public.fr soit : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F18074.xhtml

Un formulaire de demande : http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/art_pix/Form12467v01.pdf  que vous trouverez sur internet.