Loading...
Tout avoir et savoir sur le divorce
Association pour aider (coaching) les personnes concernées par un divorce : Avant, Pendant et Après

Divorce de France

Sans luxe,

mais avec rapidité,

informer et documenter

les personnes concernées

Savoir au lieu de vous faire Avoir…

dans le labyrinthe du divorce

+ des avis, des idées et arguments.
Avant, Pendant, Après.
+ de 200 000 personnes aidées en 37 ans.

L’expérience des un(e)s pour aider les autres.

Pour les classes moyennes et +

qui ont des revenus supérieurs à 1700 €/mois, car le divorce comporte de -gros- risques
pour eux.

Le divorce soulève de vastes polémiques : enfant, pension, prestation compensatoire, biens, avocat, notaire etc.

Car les Un(e)s … désirent des montants très importants en pensions, prestations compensatoires, dommages et intérêts, jouissance du domicile avec les charges au conjoint, etc.

d’Autres … rien ou peu devoir.

Certain(e)s avoir les enfants en garde totale ou partagée  pour nuire à l’autre !

Comment vous comporter avec un avocat, votre Ex. et devant le tribunal du divorce qui ne tranche qu’entre les prétentions qu’on lui soumet, article 5 Code Procédure Civile. Donc : idées, arguments crédibles etc.

Mais c’est quoi et combien habituellement ?

Quels sont les risques et comment les éviter car la prestation compensatoire demandée est souvent de 1 voire 4 mois du salaire du débiteur par année de mariage ?

D’autant que le secteur marchand est nébuleux, routinier, a un travail bâclé, apporte peu d’aide, souvent manque d’idées, mais a des honoraires stupéfiants (de 200 / 300 euro par heure+ TVA).

Un divorce à l’amiable est (souvent) préférable à condition de ne pas être propriétaire d’un domicile et de rester similaire à l’habituel des tribunaux.
Encore vous faut-il savoir ce qu’est l’habituel des pensions et prestations compensatoires.

Divorce ? Vous aussi ayez le droit de savoir et comprendre.

Divorcé(e)s de France… est une association d’usagers, type consommateurs, similaire à un « tour- operator » pour vous aider à obtenir la meilleure qualité en fonction du niveau des honoraires et vous fournir de l’info utile, des conseils rapides et efficaces, un téléphone dédié aux adhérent(e)s, des organisations, des adresses d’Avocats efficaces en divorce, de l’aide etc.

Parce que cela n’arrive pas qu’aux autres

Pourquoi adhérer ?  Il y a des petits malins qui disent qu’il n’est pas nécessaire d’adhérer puisque sur Internet c’est gratuit, etc.  Sauf que ce qui est sur Internet ne sont que des bases très générales et qu’il y a une grande  différence entre Savoir et Savoir-Faire. Chaque cas nécessite une stratégie particulière.

Avec Divorce de France vous aurez rapidement des explications verbales, une expertise de votre cas, une stratégie pour augmenter vos chances, que vous allez économiser des heures d’avocat, vous aurez de la qualité en pouvant comparer ce que demande votre avocat pour vous, vous bénéficierez de réductions auprès d’avocats que nous avons référencés d’abord sur la 1 ère consultation, puis sur la suite. En cas de divergence avec un des avocats référencés nous sommes là pour arbitrer. Ainsi vous n’êtes plus un client de passage car vous bénéficier de la puissance de l’association .
Nos valeurs sont : Facile à joindre, Rapidité et Efficacité pour les personnes qui n’ont pas de temps à patienter et qui cherchent une rentabilité pour ne pas se faire spolier dans leur divorce.

Vous hésitez pour adhérer  maintenant ?

Mais quand vous aurez reçu la première décision de justice ou le 2 ème appel de fonds de votre Avocat vous comprendrez pourquoi il fallait être préparé et avoir avant l’expérience des autres.

Pour adhérer : http://www.divorcefrance.fr/association/adherer-a-divorce-france/

Avec Divorce de France association vous aurez une offre complète, de qualité et de meilleur prix, avec une rentabilité assurée.

L’Adhésion vous permet :

– De recevoir la lettre mensuelle avant le 10 de chaque mois.

– d’avoir la gratuité des questions posées par téléphone, en dehors des heures habituelles d’ouverture des cabinets d’avocat.

– De poser des questions par écrit et recevoir rapidement la réponse avec copies des Lois et jurisprudences concernées. Il est demandé alors de joindre une participation symbolique  pour couvrir les frais : 39 € si vous êtes -Avant-  toutes procédures, 53 € si vous êtes en 1 ère instance, 67 € si c’est pour la Cour d’appel, 95 € si c’est pour la Cassation, 150 € si cela concerne un partage des biens..

– De bénéficier de l’accès à notre réseau d’Avocats référencés (ayant un système à tarification associative pour un divorce à l’amiable ou conflictuel, travail selon norme Qualité ISO 9004 – AFNOR).

– De recevoir la documentation juridique de base : les articles de Loi sur le divorce, Explications sur la séparation du couple, Dix points à lire avant, Bréviaire des points à aborder pour un divorce, 65 questions à se poser, Bases du divorce amiable, Modèle de convention, Bases des divorces contentieux : sur faute, accepté, etc..La Procédure contentieuse expliquée, Préparation aux mesures provisoires et de non-conciliation d’un divorce sur faute, Coût d’un enfant, Tableau de présentation des ressources & besoins financiers, Loi sur l’autorité parentale, Coût de la liquidation d’une communauté, Tableau pour compte-prorata de partage du patrimoine, l’Avocat et son coût théorique, litiges avec un Avocat, les frais d’avoué, l’argent pour divorcer, Papiers nécessaires, Révision d’après divorce, Montants relevés de pensions d’après jugements (+ de 45 pages).

– De recevoir d’autres fiches explicatives pour un prix modique.

– De recevoir informations et documentation.

N’attendez pas pour adhérer… Dans le labyrinthe du divorce mieux vaut être informé préliminairement, peut être sans luxe, mais avec rapidité, afin d’éviter les problèmes, compte tenu du coût des Avocats, Notaires…

cliquez sur : divorcefrance.fr/boutique

UTILITES D’ ETRE ADHERENT

Pour trouver une information fiable sur le divorce, sur Internet, c’est difficile !

Au final on perd un temps important, d’autant plus quand on travaille…

Au début de mon divorce, par souci d’économie, je n’avais pas adhéré à Divorce France, pensant que mon avocate me donnerait des conseils, etc.
Elle ne m’a accordé que 2 rendez-vous (le 2 ème rapide, après 12 jours d’attente) et pour la joindre au téléphone, après le 1 er versement, c’était un exploit. Elle me parlait très vite, en jargon, sauf pour d’autres honoraires à verser avant l’audience de la non conciliation.
Je me suis retrouvé à l’audience de non-conciliation nullement préparée et j’ai eu des résultats désastreux.

C’est alors que j’ai adhéré, pour la 2 ème audience du prononcé du divorce et de la prestation compensatoire, pris le nouvel avocat qu’ils m’avaient indiqué. Ce dernier ayant surtout la culture des résultats avant celle de ses honoraires, dialogue à partir des idées obtenues  auprès de Divorce France.
Nous abordions la stratégie en fonction de ce que je souhaitais obtenir en prestation compensatoire, enfants, partage des biens, etc.  en fonction de la mentalité du juge concerné. Par téléphone, avec l’association, j’ai obtenu des réponses astucieuses, rapides et concrètes, qui m’ont aidées à faire préserver mes droits et surtout mes finances.
Depuis, je ne regrette pas d’avoir adhéré, car j’ai aussi une documentation avec la copie des lois du divorce et la jurisprudence, avec les montants usuels de pensions alimentaires, de prestation compensatoire, du partage des biens, etc.
Mon divorce a été prononcé, les torts, dommages et intérêts, dépens, la pension des enfants et la prestation compensatoire sont en ma faveur.
Reste le partage des biens ! J’aurais dû adhérer au début de mon divorce, car c’est très rentable et cela aide vraiment. Ci-joint ma ré-adhésion etc.

Exemple de cas résolu : 12 000 EUR d’honoraires alors que le client n’est qu’à la non-conciliation, et n’a obtenu que du classique alors que son revenu est de 3000 EUR /mois. Son avocate a fait de la facturation d’heures inutiles. Il a été dirigé vers un autre Avocat et lui avons indiqué comment contester les honoraires.

– Autre exemple : l’avocat de la cliente (adhérente depuis) réclamait 400 000 EUR de prestation compensatoire. La JAF a mentionné que la demande était excessive au regard des années de mariage, nombre d’enfant, revenu du mari, etc. Elle a obtenu que 150 000 EUR. … Elle nous demande si elle doit faire appel, ses chances d’avoir plus et comment s’y prendre ? Nous lui avons indiqué qu’un appel serait rentable financièrement car elle pouvait durant l’appel continuer de bénéficier de la jouissance gratuite du domicile (de bonne valeur) et 200 000 EUR de PC étaient crédibles dans son cas.

– Autre exemple : un adhérent (récent) voulait faire appel alors qu’il était le demandeur d’un divorce par altération du lien conjugal de plus de + 2ans. Nous avons dû lui signaler que s’il faisait appel du montant de la prestation compensatoire qu’il aurait les dépens d’appel (2500 à 3500 EUR en plus des siens) à payer à Madame quand bien même s’il gagne et en plus prenait un grand risque de voir augmenter le montant de la prestation compensatoire qui nous semblait faible par rapport l’écart des revenus.

L’association Divorce France vous soutient

Le divorce, quand il vous arrive, vous avez besoin de soutien, d’aide, d’information et de documentation provenant de ceux et celles qui en ont fait l’expérience avant vous, sinon vous allez vous faire dépouiller.

Nota :

Nota : Divorce France est une association d’usagers type consommateurs pour aider les « victimes » qui n’ont pas droit à l’aide juridictionnelle.

En divorce amiable, demande acceptée, sur faute etc. le manque d’idées ou les omissions de certains professionnels font perdre au client des dizaines de milliers d’euros !

Les guides pratiques de Divorce France

Nos guides pratiques sont faciles à lire, faciles à comprendre et donc faciles à retenir. Expliquent les problèmes juridiques complexes de façon concise et fournissent des astuces pour vous permettre de mieux gagner sur : les enfants, les pensions, la prestation compensatoire, le partage des biens, les honoraires d’avocats etc. avec des tableaux faciles pour rendre simple de trouver les lois sur le divorce selon votre cas.

Comment divorcer ? quel divorce choisir ?, combien peut coûter votre divorce, ? à quel avocat s’adresser ? quels sont vos risques financiers ou vos gains espérés ? etc.

COMMENT RÉUSSIR UN DIVORCE À L’ AMIABLE ?
Pour un divorce rapide, moins cher et presque sans douleur
175 pages, 28 €

COMMENT REUSSIR UN DIVORCE CONFLICTUEL ?
Pour les divorces sur faute, demande acceptée, altération de vie commune
280 pages, 42 €

COMMENT S’Y PRENDRE EN APRÈS-DIVORCE OU CONCUBINAGE ?
Pour les révisions et incidents après divorces ou après concubinage concernant les enfants ou le partage des biens
110 pages, 22 €

> Plus de détails sur les guides

> Les guides peuvent être acheté depuis la boutique

 

Dans un divorce sur faute ou amiable, ce sont les omissions qui rendent le divorce ruineux, etc.  les précisions l’inverse.

Divorce de France.
Parce que le divorce n’arrive pas qu’aux autres

Divorce France existe depuis 1980 (37 ème année).

Pour un « nouveau » savoir-faire en divorce pour obtenir des décisions adaptées aux classes moyennes au lieu du : on a toujours fait comme ça (depuis des générations) !

ACCESSIBLE… avec Internet et le téléphone portable dédié aux adhérents y compris le samedi matin, même durant les périodes de vacances scolaires vous aurez une réponse rapide avec des mots adaptés. Notre boite mail est consultée très souvent dans la journée car la relation client est primordiale dans le divorce. Pour le choix d’un avocat, assurez-vous qu’il a au moins un répondeur téléphonique, car c’est rarement le cas.

SENS PRATIQUE… de ceux qui ont divorcé. Car ils font mieux attention aux détails pratiques qui feront la différence pendant et surtout après le divorce.

EXPERTISE… au début nous effectuons une analyse de votre cas et vous indiquerons ce qu’il est possible d’obtenir et ce qui est utopique. La précaution est de vous assurez d’un retour sur investissement. Depuis 1980, nous avons le retour d’expérience de dizaines de milliers de cas de divorce.

RESPONSABILITE… Nous c’est l’habituel des tribunaux (vérifiable) et pas d’idéologie. Nous ne sommes pas des marchands de rêves comme certains qui pensent plus à vous soutirer des honoraires indus. Il faut être responsable avec ceux qui traversent une période de malheur. Au montant de l’adhésion on ne peut se permettre de passer du temps quand les résultats ne sont pas bons par rapport aux prévisions ;

Pour  être aidé à réussir son divorce.
N’attendez pas pour adhérer.

Pour adhérer : http://www.divorcefrance.fr/association/adherer-a-divorce-france/

Ayant été copiés, plagiés par des sites commerciaux et signalons aussi que  Divorcés  divorce divorcées de France  avec des diminutifs  divorce France  fr  com, etc.   sont des marques et appellations déposées et nos textes sont déposés.