Loading...
Tout avoir et savoir sur le divorce
Association pour aider (coaching) les personnes concernées par un divorce : Avant, Pendant et Après
  1. Accueil
  2.  / 
  3. Avocats
  4.  / 
  5. Comment Trouver un bon Avocat (en qualité/prix)

Comment Trouver un bon Avocat (en qualité/prix)

inspiré après une lecture venant du Canada, mais c’est aussi valable en France..?

Exposé en création, mais mis en ligne de suite compte tenu des appels téléphoniques actuellement.

Si l’avocat est obligatoire en divorce, mais nombreux sont les litiges d’honoraires démesurés par rapport à la qualité : travail routinier, bâclé etc.  et des résultats.

Autant ne pas vous tromper. Ici quelques critères à considérer au moment de faire votre choix.

Son « Savoir-Faire » en Divorce ?

Avant d’entreprendre votre recherche, établissez la liste de vos souhaits concernant : vos enfants, l’argent, les biens, les dettes, le nom. Selon votre problème ou les montants en litige, vous avez peut-être besoin d’un avocat spécialisé. Le droit couvrant de très nombreux domaines (+ de 69), certains avocats se spécialisent en divorce (60 % de l’activité des Tribunaux en Droit civil). … Par exemple, si vous avez un litige avec votre employeur, en droit routier, etc.; il est préférable de recruter un avocat spécialisé dans le domaine. Mais ce même avocat ne possède peut-être pas les compétences, l’expérience et l’expertise nécessaires pour vous défendre lors d’un divorce, surtout si vous avez un bon écart de revenus avec votre Ex.. Selon l’importance de vos besoins, il faut vous assurer des compétences moyennes ou hautes de l’avocat en divorce. Si votre problème est montant important en litige ou assez pointu, un avocat généraliste risque de manquer de savoir-faire et d’expériences. Certes un généraliste est souvent moins onéreux qu’un spécialiste, mais moins performant.

Pour un divorce à l’Amiable (sans juge) un généraliste peut convenir, surtout si, vous avez personnalisé le modèle de convention de l’association pour un divorce à l’Amiable. Notamment s’il vous indique un confrère pour votre conjoint qui ne viendra pas mettre de la zizanie entre les époux pour faire tourner sa machine à honoraires.  Idem pour le Notaire pour qu’il ne soit pas trop tatillon (+ de 12 documents qu’il doit vérifier).

Pour un divorce conflictuel cela dépend des difficultés pour obtenir ce que vous souhaitez … Car vous avez auparavant tenté de faire à l’amiable mais ses exigences dépassent l’habituel des tribunaux et vous n’avez pas envie de vous faire trop ponctionner. Alors venez chez l’avocat avec un mémo qui résume ce que vous désirez concernant : 1) vos enfants,  2) montants des pensions et de prestation compensatoire, 3) les biens avec surtout le domicile, 4) le nom, 5) la procédure préférée, etc. … Soit :  A) que voulez vous ? B) combien pour chacun des points demandés  ? C) les pourquoi ? (Que vous exposerez verbalement) tout en ayant en tête combien vous êtes disposé à payer pour l’obtenir.  Si vous voulez une estimation sérieuse, il vaut mieux avoir l’air d’un client qui ne vient pas grappiller des infos. D’ailleurs la 1ère consultation est devenue payante devant les exagérations.  A client averti, l’avocat  évite de lui raconter des rêves (méthode du miroir aux  alouettes qui marche avec les naïfs). Parfois il faut modérer vos demandes pour rester dans un budget compatible pour vos finances. Si litige sur le nom de famille, êtes vous disposé à dépenser 3 à 5 heures d’avocat ?

Le rôle principal d’un Avocat est de convaincre le Juge pour vous (en rôle secondaire la paperasse administrative de procédure ). L’avocat ne réussit pas sur tout (rare d’obtenir 100 %), sauf que certains sont beaucoup plus performants que d’autres car ils ont en divorce de l’expérience et des idées, travaillent leurs dossiers, ne sont pas routiniers, etc. … Le divorce n’est pas une banalité. Les sommes d’argent en litige dépassent souvent une à quatre années du conjoint qui a le meilleur revenu, si on tient compte de la jouissance du domicile durant la procédure et autres avantages en nature accordés en mesures provisoires.

C’est le « Savoir – Faire » en divorce, ce qui est bien plus important  que le « Savoir ».  Pour le Savoir sur Internet vous avez : www.legifrance.fr etc.

Un avocat près du tribunal ou de chez vous ?

Il est préférable d’avoir un avocat inscrit dans le secteur du tribunal.  Sauf si vous êtes une Notoriété dans votre région, car pour la confidentialité, il est recommandé d’avoir un avocat en Ile de France ou éloigné. En province les bavardages vont vite dans certains milieux aisés. D’autant que des avocats se complaisent à laisser à la vue des visiteurs des dossiers avec les noms des antagonistes et le type d’affaire bien lisibles sur les dossiers. …  Un avocat près du Tribunal concerné aura l’avantage qu’il connaît (s’il fait beaucoup de divorces) le caractère de chaque juge des affaires familiales. Il sera alors capable de vous conseiller sur ce que vous pouvez demander, etc.  Et surtout ne pas faire (ou dire) en audience devant le juge désigné ou orienter l’audience vers le juge qui sera plus sensible à vos demandes.

Cependant, si votre cas est à gros enjeu ou que vous ne pouvez pas vous déplacer (notamment si vous êtes à l’étranger ou horaires de travail importants), ce jour les communications (surtout après le covid-19) peuvent se faire par téléphone, mail, Skype, Whats-App, etc. Méthode de travail qui après le codiv-19 va devenir plus courante.

S’il n’est pas du ressort du tribunal, ses déplacements sont facturables (cela va de soi).

AVOCAT(e) HOMME ou FEMME ?

Environ  90 % des juges aux affaires familiales sont des femmes, ce n’est pas pour cela qu’elles sont copines avec les Avocates. Au contraire, c’est souvent : Fonctionnaire VS Indépendant. Car les juges ont pris la voie des concours de l’administration  (le concours d’école de la magistrature est bien plus difficile que de d’obtenir le CAPA, jargon de  certificat d’aptitude pour exercer la profession d’Avocat) alors que l’Avocat c ‘est la voie d’être à son compte. …Mais avec un(e) Avocat(e) qui a envie de vous faire gagner, stratège, diplomate, ayant du respect pour les juges, les demandes passent mieux.

C’est votre 1 ère impression l’accueil téléphonique et durant la première rencontre qui importe…  Si vous ne vous sentez pas à l’aise (trop distant, luxueux ou inverse, etc. )  pour expliquer vos attentes avec vos points forts et vos points faibles (ne les dissimulez pas), vous serez souvent insatisfait de votre avocat. …   Il faut pouvoir discuter stratégie pour limiter vos pertes notamment des avantages matériels édictés dans les mesures provisoires. En être privé ou bénéficiaire, ils représentent des sommes importantes.

A notre avis il est préférable surtout d’avoir un(e) avocat(e) plus âgé(e) que vous, qui a ou eu un adolescent et si possible marié (a-t-il ou elle une alliance ?) et/ou qui a divorcé … Au moins il ou elle conseillera par expérience personnelle (la vie en solo n’est pas facile)…

Ce sont les détails et astuces pratiques qui adoucissent la dureté d’une séparation notamment quand il s’agit des  droits de visite et d’hébergement (source de conflit en cas d’imprécision), la fiscalité sur les pensions et la prestation compensatoire, les avantages en nature des mesures provisoires (jouissance du domicile, du véhicule, charge des crédits, etc.).

Si la  recette copie/coller  : on a toujours fait comme ça depuis des générations…  appréciée par l’avocat routinier… Pour le divorce mieux vaut des innovations adaptées à la vie des professions qui travaillent beaucoup.

Observez le standing des locaux et celui de sa tenue vestimentaire et comportement (et attention aux vôtres). Certain(e)s ont des attitudes désinvoltes vis à vis du client qui pourtant devra débourser par heure d’avocat l’équivalent de deux, trois journées et plus du salaire d’un cadre moyen. L’apparence ne fait pas le moine, mais cela dénote son caractère et son sérieux. Vous courrez le risque que le Juge vous assimile au comportement de son Avocat selon l’adage : quand on voit le chien on devine le caractère de son maître. …

L’avocat est un investissement (onéreux pour être rentable)…  C’est vous qui le recrutez et ce n’est pas à lui de daigner prendre votre cas… Attention aux Avocats qui une fois le 1er versement effectué sont très difficiles à joindre si ce n’est qu’au téléphone. Les Avocats  travaillant en solo ont souvent  la particularité durant les vacances scolaires petites ou grandes d’être injoignables.

 Les honoraires ?

Sans surprise, les services d’un avocat ne sont pas gratuits. Les bons veulent être payés correctement (comme vous dans votre job, mais plus généralement comme un cadre de leur expérience et talent… Sauf que les jeunes ou les mauvais veulent comme les bons. Si le talent n’attend pas selon le nombre des  années de pratique  mais c’est 10 % de génie et 90 % de transpiration.

C’est d’abord à vous d’apporter par écrit à l’avocat les performances que vous souhaitez concernant : vos enfants ?, leurs pensions ?, devoir de secours ?, la prestation compensatoire ?, le domicile, etc.   Avec cela l’avocat pourra mieux s’engager sur :

Quel budget au global avec étalement du paiement ? pour combien ça rapportera (ou économisera) ? dans quel délai  ?

Sur notre site et dans nos  guides vous avez un modèle de convention d’honoraires. C’est une sorte devis ou lettre de mission avec des conditions associées. Elle se discute comme n’importe quel devis. Mais avant de vous inquiétez du prix, inquiétiez-vous de ses résultats précédents (comme sur un CV) et qu’il s’engage à vous  obtenir à minima certains de vos objectifs. …(Vous  avez aussi une sélection d’avocats de confiance sur notre site).

En France, les avocats facturent selon trois méthodes.

1) soit un forfait (menu fixe type resto rapide) après avoir analysé votre dossier et définit des conditions associées. Dont un temps maxi (après c’est facturable) de dialogue et nombre de mails, car certaines personnes sont prolixes en bavardages et écritures, dès que c’est un forfait. Dans un forfait :  l’avocat voudra dépenser le minimum pour sa marge et le client  consommer au maximum.  Si vous avez besoin de vous épancher prenez un psy c’est moins onéreux. L’avocat c’est entre 3 et 6 euros la minute + TVA et parfois plus.

2) soit à l’heure (à la carte selon votre appétit) avec indication d’une fourchette du nombre d’heures prévisibles (version normale, version haute, etc.) ou en dépenses contrôlées au fur et à mesure soit demande de votre accord avant d’engager trop d’ heures au-delà de la prévision. … Attention toutes les heures ne sont pas facturables telles celles des trajets au tribunal local, des attentes aux audiences, du secrétariat, etc.. L’association a des tables de temps moyens en fonction de vos demandes et difficultés. Ce type de facturation permet au client de parler beaucoup même de choses qui ont peu de rapport avec leur divorce ou qui se disent en phrases de + de 100 mots alors que 15 suffissent, tant que le client paie . Les bavards ont des factures conséquentes. Egalement selon les turpitudes que fera l’avocat(e) de votre Ex. qui peuvent consommer des heures pour les neutraliser. Mais avant d’engager des heures imprévues  il faut votre autorisation. A retenir : La facturation à l’heure n’ incite pas à la rapidité.

3) soit un Mixte avec Bonus/Malus… en contre partie d’une baisse du coût de l’heure mais avec un pourcentage en fonction d’un ou des résultats. Soyez vigilant qu’il est « à partir » d’un seuil minima à dépasser et un bonus maxi de 4 % car il a déjà ses heures facturées. C’est comme pour vendre votre voiture, si c’est pour vous la vendre sous l’habituel ou Argus, vous n’avez pas besoin d’un professionnel. Attention certains appliquent (encore) le pourcentage sur la valeur des biens communs, même s’il n’y a pas de conflit à ce sujet !  Les imprécisions vont toujours dans le sens de l’avocat. A retenir : la formule mixte incite l’avocat à obtenir de bons résultats dès les mesures provisoires. L’astuce est que c’est le cient qui définit les bonus par morceau d’obtention : enfants à sa garde, montant de leur pension, partage ds trajets, jouissance du domicile, voire gratuité d’occupation, montant de prestation compensatoire, prise en charge de l’avance des charges durant la procédure, etc.

Chaque option possède ses avantages et ses inconvénients en fonction de votre problème et de votre situation financière. Le coût moyen est de 1 mois à 2 voire 3 mois du revenu mensuel imposable du client.  Les paiements sont étalés :

– Une idée du coût pour la non-conciliation et ses mesures provisoires
– Pour la 2 ème audience pour les mesures définitives et le prononcé du divorce
– Puis éventuellement si vous êtes propriétaire de votre domicile, un accompagnement chez le Notaire.
– Pour les divorces amiables un forfait peut être établi
– Pour les cas de modification en après divorce, le coût est selon la difficulté à obtenir certaines modifications selon la situation : modification montant de pension, inversion résidence de l’enfant etc.

Un bon Avocat doit d’abord avoir envie de vous faire gagner , afin que vous le payez sans que vous fassiez trop la grimace.

Pas cher c’est facile…  il suffit à l’avocat de bâcler le travail et qu’importe les résultats pour le client. D’autant que peu de clients demandent quelles seront les performances financières minimales à dépasser concernant : les enfants, la prestation compensatoire, partage des biens etc.

Notez qu’une agence immobilière (non obligatoire) pour vendre votre domicile c’est souvent 5 % de commission et le Notaire c’est 2,5 % d’honoraires (+ les taxes de 2,5  %)

 CONCLUSION

Certain(e)s  Avocat(e)s ont oublié que ce sont les clients qui lui permettent de payer leur domicile, se nourrir, leur véhicule, la scolarité de leurs enfants, etc.  et que la concurrence existe ..

Où trouver un bon avocat en divorce ?…  Surtout pas à l’aveuglette.  Soit selon « le bouche à oreille » c’est le cas de 3 clients sur 5.  Mais assurez vous que l’info vient d’un usager qui l’a utilisé pour son divorce et combien il a payé. Soit avec des associations d’usagers (pas des annuaires ou figurent maints avocats à condition qu’ils paient l’emplacement) qui eux brassent nombre de dossiers et vous apporte l’expérience des autres pour les aider et ont un pouvoir potentiel d’apport de clients.  Donc les Avocats font alors attention quand vous venez via leur recommandation. Une radiation est vite arrivée car l’association n’est pas intérêt à faire leur service SAV vu le montant de l’adhésion .

Attention aux avocats trop low-cost… Ces officines font de la pub sur Internet.  Mais vous ne voyez pas d’avocat (sauf à l’audience et c’est n’est pas lui qui a construit votre défense) et c’est aussi la valse des suppléments et des délais très longs car ils passent en priorité les dossiers plus rentables. … Il y a aussi ceux qui font beaucoup de Pub sur des sites Internet.  Méfiance… car les bons n’en n’ont pas  besoin car généralement leurs carnets de commandes pleins comme les bons médecins, dentistes,  etc. … Idem pour les Avocats  cités dans les médias (grâce à des attachées de presse), les honoraires sont démesurés alors que le travail souvent effectué par une stagiaire est banal, sans contrôle etc.

Vous avez aussi surement compris que plus  vos  demandes  sont importantes et peu habituelles il vous faut un avocat expérimenté. Pour du classique selon l’habituel des tribunaux ou que vous avez peu de risques de vous faire trop ponctionner (peu d’écart de revenus et situation financière équivalente des conjoints) , un avocat généraliste ou jeune  sera suffisant.

Bon courage mais nous sommes là pour vous aider et vous faire bénéficier de l’expérience des autres.

Le divorce n’arrive pas qu’aux autres.